"charité" translation into Spanish

FR

"charité" in Spanish

FR charité
volume_up
{feminine}

charité
La charité est l'âme de la sainteté.
La caridad es el alma de la santidad.
N'amoindrir en rien la salutaire doctrine du Christ est une forme de charité éminente pour les âmes.
No menoscabar en nada la saludable doctrina de Cristo es una forma de caridad eminente hacia las almas.
La charité rend plus facile le renoncement à soi, elle rend plus aisé le combat spirituel et plus joyeux le don de soi-même.24
La caridad hace más aceptable la renuncia, más liviano el combate espiritual, más generosa la entrega personal.24

Context sentences for "charité" in Spanish

These sentences come from external sources and may not be accurate. bab.la is not responsible for their content. Read more here.

FrenchCela fait appel à la pitié, cela fait appel à quelque chose qui se nomme charité.
Y, como consecuencia, la visión occidental del dilema económico de África está mal enmarcada.
FrenchToi qu'on nomme le Conseiller,don du Dieu Très-Haut,source vive, feu, charité,onction spirituelle.
Tú eres nuestro Consolador,Don de Dios Altísimo,fuente viva, fuego, caridady espiritual unción.
FrenchEt ils t'interrogent: "Que doit-on dépenser (en charité)?
Y te preguntarán sobre que deben gastar [en la causa de Dios].
FrenchEt j'ai pensé, eh bien je pouvais les donner à une oeuvre de charité ou les donner à ma femme ou quelque chose comme ça.
Pensé donarlos a una organización, o darlos a mi esposa, o algo así.
FrenchLe primat et la supériorité de la charité sur la justice (qui est une caractéristique de toute la révélation) se manifestent précisément dans la miséricorde.
La primacía y la superioridad del amor respecto a la justicia (lo cual es característico de toda la revelación) se manifiestan precisamente a través de la misericordia.
FrenchQuiconque tue par erreur un croyant, qu'il affranchisse alors un esclave croyant et remette à sa famille le prix du sang, à moins que celle-ci n'y renonce par charité.
Y quien mate por error a un creyente deberá liberar a un esclavo creyente y pagar una compensación a la familia de la víctima, a menos que esta renuncie a la misma como limosna.